Voir tous les articles

Gérer la période des fêtes avec la maladie

CONSEIL
Vik dermatite atopique aux côtés des patients

Par : Vik

Il y a 3 mois

Les fêtes de fin d'année sont souvent pour nous tous synonymes de retrouvailles en famille et entre amis. C’est l’occasion de partager des moments de joie et de se créer de beaux souvenirs avec ceux qu’on aime. De plus en plus d’études scientifiques tendent à démontrer que ces moments de convivialité ont des effets très positifs sur la santé du corps et de l’esprit. Par ailleurs, ces moments festifs sont aussi autant d'occasions de se changer les idées et de penser à autre chose qu’à la maladie. Mais si cette période est une belle source d’amour, elle n’est pas toujours de tout repos ! Voici quelques conseils pratiques pour bien vivre cette période 👍 

1 - C’est peut-être une opportunité pour communiquer avec vos proches autour de votre maladie 

C’est un “grand classique”: on essaie toujours de protéger “de tout” ceux qu’on aime du mieux que l’on peut. Mais lorsqu’on leur cache des choses pour les protéger de nous-mêmes, cet “élan protecteur” perd significativement de son sens. On dit parfois que “l'enfer est pavé de bonnes intentions” ! Et il est vrai que dans certains cas c’est la volonté de bien faire les choses qui nous amène au contraire du résultat espéré. C’est parfois au nom du bien que les êtres humains se font du mal… Et c’est ici le cas, car en filigrane dans cette intention il existe aussi une forte volonté de contrôle : Nous ne souhaitons pas blesser émotionnellement nos proches en leur annonçant une mauvaise nouvelle, une nouvelle qui nous a déjà fort probablement blessé nous-même. Mais la dissimuler est pire, bien sûr, car cela signifie que nous ne faisons pas confiance à leur capacité à éprouver leurs émotions. Et par ailleurs, “ils” ne sont pas “nous”. Et à force de leur cacher des choses pour les protéger, on finit par couper peu à peu tous les ponts relationnels qui nous relient à eux, et c’est bien dommage dans une épreuve comme celle que vous traversez. Et pour communiquer, il existe un moyen très simple : il suffit de répondre au questions de vos proches sans vous mettre en quatre pour chercher à leur dissimuler des choses sur la réalité de la situation ou encore sur la réalité émotionnelle ! 

Et faites-vous et faites leur un beau cadeau pour Noël : parlez-leur. Dites leur ce que vous ressentez, mais aussi dites leur combien vous les aimez ! Il me semble qu’on ne le dit jamais assez… 😉 

 

2 - Soyez indulgents avec eux 

Ils ne sont pas à votre place, et ne peuvent pas précisément savoir ce que vous vivez… et plus encore si vous avez évité de communiquer avec eux ! 

Certains conflits font avancer mais d’autres sont particulièrement contre-productifs, surtout ceux liés à des quiproquos par “défaut de communication”. Si vous vous sentez capable de ne pas vous laisser dominer et perturber par vos émotions, essayez de leur parler clairement de ce que vous ressentez. N’ayez pas peur d’être jugé, surtout s’il s’agit de personnes proches. Vous allez beaucoup gagner dans vos relations en estompant les zones d’ombre. Et si vous n’y parvenez pas, n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel, comme un psychologue ; parfois une seule consultation suffit pour vous donner les bons outils. 

  

3 - “Qui veut aller loin ménage sa monture” 

Organiser des repas, faire la cuisine, mettre les petits plats dans les grands, ou encore se lancer dans la course effrénée du shopping des cadeaux de Noël, cela demande beaucoup d’énergie, et il sera bon d’insérer dans son agenda des moments de repos pour récupérer. Faites ce que vous pouvez, personne ne vous tiendra rigueur s’il manque des gressins pour l’apéritif. Il est donc important de bien vous écouter sur ce plan afin d’éviter de devoir tout annuler au dernier moment parce que vous seriez trop fatigué(e). 

 

4 - Laissez-vous aider ! 

C’est une règle d’or lorsqu’on est atteint d’une maladie chronique, mais aussi dans la vie en général : accepter les mains tendues est toujours une bonne idée. On vous propose de préparer le plat principal ? Acceptez cette proposition qui vous permettra de bien respecter le conseil précédent. La dinde ne sera certainement pas cuisinée comme vous avez l’habitude de le faire, mais est-ce que c’est si grave au fond ? Voilà une expérience qui par ailleurs vous entraînera à lâcher un peu le contrôle… 

 

5 - Si vous le pouvez, réalisez une partie des courses de Noël sur Internet 

Cela vous permettra aussi de ne pas gaspiller votre énergie en restant debout pendant des heures à attendre en caisse dans les boutiques ! Voilà qui vous permettra d’être bien plus en forme le jour J.  

 

6 - Faire simple si c’est vous qui organisez 

Même si vous êtes quelqu’un de perfectionniste, gardez à l’esprit que le plus important reste d’être entouré(e) de vos proches, et non de vous challenger à tout prix sur un repas qui tendrait vers la perfection, ce qui pourrait bien évidemment constituer pour vous une source de stress. Vous n’avez pas besoin de cela. 

 
 7 - Anticipez la communication autour de votre maladie
 

Si vous avez l’habitude de tenir vos proches au courant de ce que vous traversez, pensez à faire le point avec eux avant de les retrouver autour d’une table. Ainsi vous vous assurerez que chacun détient à égalité les informations qui vous concernent, ce qui évitera la survenue d’éventuels moments gênants si l’un d’entre eux pose une question inappropriée. 

 

8 - Et enfin, en tout dernier conseil

Prenez votre courage à deux mains et osez dire à ceux que vous aimez que vous les aimez. Si vous n’avez pas de problème avec ça alors tant mieux ! Mais si c’est le cas, sachez que seul l’amour compte, et que le communiquer permet de le renforcer. Et ces fêtes de fin d’années sont davantage des fêtes qui célèbrent l’amour et l’amitié qu’une période où la consommation et le matérialisme seraient censées prendre toute la place.

Pour plus d'informations pour mieux vivre en tant que patient, télécharge le Vik correspondant à ta maladie.  

Si tu vis avec un cancer : 

https://www.landing.wefight.co/vik-cancer 

Si tu vis avec une maladie chronique  : 

https://www.landing.wefight.co/vik-maladie-chronique 

Tous les articles

CONSEIL

Déménager quand on est patient : tout ce qu’il faut savoir 

Déménager est toujours source de stress. La tête dans les cartons, il faut trier, ranger, mais aussi résilier les contrats, déclarer le changement d’adresse et effectuer tout un tas de démarches administratives. Dans cet article, Vik fait le point sur tout ce qu’il faut savoir pour déménager en tant que patient.

CONSEIL

Mon bilan de 2022 avec la dermatite atopique

2022, c’est finalement une année de plus au compteur avec de l’eczéma. Une année de plus où je vois son impact sur mon quotidien, ma personnalité, mes choix de vie. Je suis beaucoup moins aventurière que je ne l’étais, j’anticipe tout et je suis beaucoup plus peureuse.

CONSEIL

Comment l’hiver affecte la sexualité : des solutions pour y remédier ?

Perte de désir sexuel, dépression, fatigue, troubles de l’humeur, diminution du système immunitaire sont autant de signes qui se manifestent en période hivernale quand la lumière naturelle est la moins importante. Découvre les conseils Sebastien Landry pour y remédier dans cet article

CONSEIL

Fêtes de fin d’année : mes astuces pour survivre au repas de famille avec des problèmes de santé

Lors des fêtes de fin d’année, ce qui est le plus attendu pour certains et aussi le plus redouté par d’autres : les repas de famille. Alors comment survivre au repas de famille quand nos choix alimentaires ou notre quotidien sont impactés par la santé ? Découvre tous mes conseils dans cet article

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Entre fatigue, appréhension des conversations, courses de Noël, les fêtes de fin d’année peuvent même être redoutées pour certains. Dans son nouvel article disponible sur Vik, le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient.

CONSEIL

Les bienfaits du régime méditerranéen pour les patients

Pour adopter une alimentation équilibrée et adaptée, Michèle Cahuzac, nutritionniste, présente et recommande dans son nouvel article le régime méditerranéen. Découvre ce mode d'alimentation dans cet article.