Voir tous les articles

Ce documentaire qui m’a confortée dans l’idée de proposer des ateliers créatifs aux malades !

SEXO

Par : Vik

Il y a environ 1 an

Mieux traverser le cancer grâce à l’art et le pARTager

 

Lorsque l’on m’a diagnostiqué une tumeur neuro-endocrine bronchique et que l’on m’a retiré le poumon droit en septembre 2019, j’ai très vite ressenti le besoin de faire de cette expérience du cancer quelque chose. À l’époque, je n’avais pas d’idée précise de la manière dont j’allais donner forme à cette intuition. Étant donné que je suis directrice artistique de métier, c’est tout naturellement que j’ai fait appel à l’art et à la création afin de m’aider à mieux traverser cette épreuve. Grâce au collage, à l’illustration, au graphisme, à l’écriture, j’ai pu ainsi poser des images et des mots sur les émotions que j’ai ressenties, et ces médiums continuent de m’accompagner aujourd’hui dans mon cheminement après-cancer.

 

Lorsque j’ai ainsi décidé de me spécialiser dans la santé et bien-être à la suite de mon diagnostic, j’ai aussitôt eu envie de transmettre ces outils à d’autres malades, car j’avais la conviction qu’ils pourraient les aider autant que moi. Seulement voilà, je n’avais que peu d’expérience en matière de d’animation d’ateliers, et je n’allais pas être une intervenante comme les autres compte tenu de mon statut de patiente. Comment fallait-il me positionner ? N’allais-je pas être trop affectée par le vécu de mes participants ? Aurais-je suffisamment de recul et de professionnalisme pour ne pas me laisser déborder par mes émotions ? Quels étaient les enjeux et les ambitions de tels ateliers ? Qu’est-ce que je voulais transmettre à travers eux ? Autant de questions qui demeuraient sans réponses jusqu’à ce que je découvre le documentaire « Elle(s) danse(nt) ». 

 

« Elle(s) danse(nt) », ou l’art de danser pour réinsuffler de la vie à l'hôpital

 

Au cœur de la démarche d’Aude Michon, qui a fondé l’association Ellesdansent, à laquelle le réalisateur Alexandre Messina a consacré le documentaire éponyme, sorti en salles le 17 novembre 2021, l’art et le partage de celui-ci sont omniprésents.

Au travers de ce magnifique film, nous faisons la connaissance d’Audeaime, ancienne notaire reconvertie en “danseuse au chevet”, selon ses propres termes. Parée de ses plus beaux vêtements, tantôt déguisée en fée ou en ange, elle déambule, elle vole, elle danse, dans les couloirs et les chambres des patients hospitalisés au service de soins palliatifs à l’Institut GustaveRoussy. Dans une forme de “nudité du cœur” pour reprendre ses mots, elle accompagne en douceur les malades à la fois vers la vie et vers la mort, elle accueille leur émotions et leurs états d’âme en se connectant à eux grâce à la danse. Loin de l’indécence et de l’intrusion que certains soignants pouvaient redouter au début, Aude parvient à réinsuffler de la vie à l’hôpital, en créant pour et avec les malades des instants de grâce, qui la transforment tout autant qu’eux

 

Ce documentaire m’a bouleversée, tant Aude parvient à faire émerger la part de légèreté, de poésie et de profonde humanité qui subsistent dans ces services hospitaliers en dépit du climat souvent morbide qui y règne. Elle m’a confortée dans l’idée que moi aussi, je pouvais sublimer l’expérience de la maladie pour et avec d’autres patients, en faisant appel à l’art, et qu’en dépit de mon expérience récente du cancer, j’avais les épaules solides pour initier, comme Aude, des moments privilégiés de co-création et de partage avec d’autres malades.

 

Cancer qu’en faire, des ateliers créatifs pour transcender la maladie

 

En m’appuyant ainsi sur les outils créatifs dont je me sers au quotidien, j’ai mûri un catalogue de propositions d’ateliers créatifs à destination des personnes touchées par le cancer et la maladie, que j’ai baptisé Cancer, qu’en faire. Qu’il s’agisse d’imaginer un blason pour représenter son combat, de concevoir un T-shirt avec un message de sensibilisation ou encore de témoigner par le biais d’un collage de son “paysage intérieur”, j’accompagne les femmes et les hommes à transcender le cancer et la maladie au travers d’ateliers créatifs Comment s’inscrire? où? quand?. Mon expérience en tant que patiente permet sans aucun doute d’entrer en résonance avec celle des autres participants et de partager ensemble, au-delà d’un moment de création, une intimité et un vécu communs, qui nous autorise parfois à nous montrer dans toute notre vulnérabilité pendant les ateliers. Je vis ces ateliers comme un véritable cadeau, tant ils m’apportent aussi bien en tant qu’artiste qu’en tant que patiente.

 

Ces derniers constituent finalement un espace où l’on peut sans jugement déposer ses émotions, ses douleurs, ses doutes et ses peurs sur une feuille de papier. Ce processus de création, cette projection artistique est souvent libératrice, et permet de transformer en profondeur notre rapport à la maladie.

 

Les 3 bonnes raisons d’aller voir « Elle(s) danse(nt) »

 

Toi aussi, tu es atteint d’une maladie chronique ou d’un cancer ? Je te conseille vivement ce documentaire :

  • si tu aimes la danse et que tu demandes comment elle pourrait t’aider à mieux vivre ta maladie,
  • si tu es à la recherche d’expériences artistiques et sensorielles pour mieux la traverser,
  • si tu cherches à voir une œuvre inspirante et vibrante d’humanité sur la maladie et le cancer.

Pour visionner le documentaire Elle(s) danse(nt), tu peux aller sur la page Facebook du documentaire ou sur Allociné pour te tenir informé(e) des futures projections !

 

Et si les ateliers créatifs que je propose ont piqué ta curiosité, tu peux t’abonner à mon compte @cancerquenfaire sur Instagram. J’organise des ateliers aussi bien en visio qu’en présentiel, autour de différentes thématiques, pour les femmes et les hommes touchés par le cancer et la maladie. Je travaille également main dans la main avec @lateliercognacqjay et la @pharmacieeiffelcommerce.

 

Prends soin de toi et je te dis au mois prochain pour une nouvelle ressource !

 

Camille Esayan

 

#tne #tumeurneuroendocrine #danse #cancer #gustaveroussy #maladie #art #creation

Tous les articles

CONSEIL

Comment l’hiver affecte la sexualité : des solutions pour y remédier ?

Perte de désir sexuel, dépression, fatigue, troubles de l’humeur, diminution du système immunitaire sont autant de signes qui se manifestent en période hivernale quand la lumière naturelle est la moins importante. Découvre les conseils Sebastien Landry pour y remédier dans cet article

CONSEIL

Fêtes de fin d’année : mes astuces pour survivre au repas de famille avec des problèmes de santé

Lors des fêtes de fin d’année, ce qui est le plus attendu pour certains et aussi le plus redouté par d’autres : les repas de famille. Alors comment survivre au repas de famille quand nos choix alimentaires ou notre quotidien sont impactés par la santé ? Découvre tous mes conseils dans cet article

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Entre fatigue, appréhension des conversations, courses de Noël, les fêtes de fin d’année peuvent même être redoutées pour certains. Dans son nouvel article disponible sur Vik, le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient.

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Quand on pense aux fêtes de fin d’année, on a souvent en tête des moments de joie à partager avec des proches. Mais quand on est patient chronique, cette période peut aussi se transformer en source de stress. Le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient dans cet article

CONSEIL

Les bienfaits du régime méditerranéen pour les patients

Pour adopter une alimentation équilibrée et adaptée, Michèle Cahuzac, nutritionniste, présente et recommande dans son nouvel article le régime méditerranéen. Découvre ce mode d'alimentation dans cet article.

CONSEIL

L’impact de la maladie sur la fonction érectile

Les maladies et les traitements peuvent avoir des répercussions sur les fonctions érectile. Sébastien Landry, sexologue, te transmet tous ces conseils pour retrouver une vie sexuelle épanouie dans son nouvel article.