Voir tous les articles

Cet essai qui m’a donné envie de m’engager dans la prévention contre le cancer

CONSEIL

Par : Vik

Il y a plus d’un an

Les tumeurs neuro-endocrines, ce cancer rare dont je suis atteinte

Cela fait maintenant plus de deux ans que l’on m’a diagnostiquée et opérée d’un cancer rare, qui représente seulement 1 à 5% des cancers pulmonaires de l’adulte, une tumeur neuro-endocrine bronchique. Les tumeurs neuro-endocrines peuvent se manifester en tous points de l’organisme et sont caractérisées par leur capacité à secréter en excès certaines hormones, comme la sérotonine par exemple. Pour l’anecdote, Aretha Franklin, ou encore Steve Jobs, sont tous les deux décédés d’une tumeur neuro-endocrine du pancréas.

J’ai mis quelques mois après ma chirurgie à ressentir l’envie de rencontrer des personnes atteintes de la même pathologie que moi, car je n’y étais tout simplement pas prête, et parce que je redoutais que les témoignages d’autres patients m’angoissent au lieu de me rassurer. Le temps a passé, et par la magie des réseaux sociaux, et grâce à mon projet artistique @poumonoprix, j’ai découvert l’Apted (l’Association des Porteurs de Tumeurs Endocrines Diverses) et j’ai pu être mise en contact avec d’autres malades atteints de tumeurs neuro-endocrines, et notamment de faire la connaissance de @ronteix.sylvie, atteinte d’une tumeur neuro-endocrine de l’intestin grêle. Voyant qu’elle avait écrit un essai «  Il n’y a pas que des avantages à avoir un cancer », je me suis empressée de lire son histoire !  

« Il n’y a pas que des avantages à avoir un cancer », le récit authentique de @ronteix.sylvie

Dès la couverture, le ton est donné, Sylvie n’est pas là pour larmoyer. Et ça tombe bien, car je n’avais pas envie de lire un témoignage anxiogène ! Tout au long de l’ouvrage, Sylvie nous raconte son cancer, ses tribulations pour obtenir le bon diagnostic, ses doutes, ses peurs, mais toujours avec une bonne dose d’humour et de distance. On s’aperçoit au fil des pages que le cancer fait partie de sa vie, mais il n’est pas sa vie. Elle nous parle de la sienne, bien remplie, et l’on découvre Sylvie tantôt professeure des écoles, conteuse, baroudeuse, tricoteuse, amoureuse du Japon, maman poule, sauveteuse de chat errant… et inconditionnelle de la crème chantilly ! Autant te dire que j’ai dévoré son livre d’une traite ! 

De la lecture de « Il n’y a pas que des avantages à avoir un cancer » au projet Ma tumeur neuro-endocrine

Après avoir fini son livre, j’ai davantage sympathisé avec @ronteix.sylvie et deux autres femmes atteintes de tumeurs neuro-endocrines, @joe_avengirl et @popirubanzebre. Enthousiastes et toutes les quatre très motivées à l’idée de faire connaître davantage les tumeurs neuro-endocrines, nous avons décidé de créer ensemble le projet @ma.tumeur.neuroendocrine. Sur Facebook et sur Instagram, nous produisons des contenus didactiques et humoristiques pour sensibiliser le grand public aux tumeurs neuro-endocrines, en axant notre ligne éditoriale sur le vécu des patients porteurs de tumeurs neuro-endocrines. Nous abordons ainsi chaque mois une nouvelle thématique : le diagnostic, l’annonce du cancer, la vie professionnelle, l’alimentation, les proches… au travers de nos propres témoignages et de ceux d’autres malades. Comme nous sommes en plein dans le mois de sensibilisation aux cancers du poumon, et parce que j’ai été atteinte d’une tumeur neuro-endocrine bronchique, c’était l’occasion pour moi de te faire connaître les tumeurs neuro-endocrines et de partager avec toi le livre de @ronteix.sylvie.

Les 3 bonnes raisons de lire « Il n’y a pas que des avantages à avoir un cancer »

Toi aussi, tu es atteint d’une maladie chronique ou d’un cancer ? Je te conseille vivement cet ouvrage :

  • si tu veux en apprendre davantage sur l’errance de diagnostic et sur les tumeurs neuro-endocrines, du point de vue d’une patiente,
  • si tu aimes faire de l’humour sur ta propre maladie ou si tu en ressens le besoin,
  • si tu cherches à lire un témoignage positif sur la maladie et le cancer, une véritable ode à la vie !

Tu peux acheter « Il n’y a pas que des avantages à avoir un cancer » dans ta librairie de quartier ou sur Internet sur la Place des Libraires, la Fnac ou Amazon !

Prends soin de toi et je te dis au mois prochain pour une nouvelle ressource !"

@camilleesayan

Tous les articles

CONSEIL

Les associations de patients : Informations, accompagnement et partage.

Lorsque nous sommes confrontés à la maladie, nous pouvons ressentir de la solitude et avoir besoin d'un soutien émotionnel et pratique. Les associations de patients sont là pour nous guider, nous informer et nous accompagner dans cette période. Mais, qu'est-ce qu'une association de patients exactement ? Pourquoi est-il utile d'en faire partie ? Comment trouver celle qui correspond le mieux à notre situation ?

CONSEIL

Méditation : L'effet Pygmalion

L'effet Pygmalion, nous donne le pouvoir de renforcer les comportements positifs chez nous-mêmes comme chez les autres. Découvre dans cette méditation de Giacomo Di Falco, psychologue, comment appréhender ce phénomène !

CONSEIL

Cancer : mais que se passe-t-il dans mon corps ?

Vous venez d'apprendre que vous ou un être cher êtes atteints de cancer et vous voulez en savoir plus. Vous souhaitez comprendre ce qu'est le cancer et ce qui peut le provoquer. Ne cherchez plus, cet article vous explique de manière claire et facile à comprendre ce qu'est le cancer, ainsi que les facteurs de risque possibles de cette maladie.

CONSEIL

Quand les préjugés racistes abiment la santé

Les préjugés racistes peuvent avoir des conséquences dramatiques sur la santé des patients racisés, à la peau noire...Dans ce nouvel article, découvre l'impact de ses préjugés sur le quotidien des patients.

CONSEIL

Te rendre heureux est un devoir !

"Tu es toujours aux commandes de ta vie, de tes décisions et non des événements. Cela signifie que c'est toi qui en es responsable et que tu peux cesser à tout moment de te victimiser." Dans cet article, Giacomo Di Falco t'explique pourquoi te rendre heureux est un devoir !

CONSEIL

Comment réussir à maintenir une activité physique adaptée avec la maladie ?

Je m’appelle Eléonore, et j’ai eu un cancer gynécologique qui m’a laissé des séquelles à une jambe, et la pratique d’une activité sportive régulière m’a beaucoup aidée. J’ai eu aussi la chance de devenir Patiente Experte et d’accompagner d’autres patients ; c’est pourquoi aujourd’hui je vais t’aider à choisir une activité physique adaptée à ta maladie.