logo

Voir tous les articles

Comment profiter de l’été pour retrouver (un peu) la santé ?

CONSEIL

Camille, patiente experte et coach santé

Par : Camille, patiente experte et coach santé

Publié il y a 10 jours

Que je sois en poussée ou dans un moment où la maladie se fait discrète, j’ai toujours une pensée à cette période pour l’année que j’ai passée au Costa Rica en 2016 entre voyage et expériences professionnelles. Cette expérience m’a enseigné de précieux conseils de vie adaptables à toutes situations.  

 

Ce pays est nommé de nombreuses fois “pays le plus heureux du monde” (2017 le Happy Planet Index classe le Costa Rica en tête de la félicite mondiale.) mais aussi dans les palmarès des “blue zones”. Ce sont des lieux où le mode de vie et l’environnement font croître la longévité des habitants. J’avais alors envie de vous en partager quelques secrets. 

 

Secret n°1 : Cultiver la “Pura Vida”  

Cette expression est comme le mantra du Costa Rica. Alors comment cultiver cette “Pura Vida”?  

Ce que j’ai appris, parfois à mes dépends, c’est de prendre les choses comme elles viennent en laissant plus de place à l’imprévu. Les Costariciens m’ont appris à vivre l’instant présent, tout simplement avec le sourire et la joie pure de vivre chaque moment. J’ai aussi découvert que l’on pouvait vivre avec moins, et mieux, j’ai fait mes premiers mouvements de yoga et essayer la respiration consciente. 

 

Secret n°2 : Être en lien avec la nature 

La deuxième chose qui m’a marqué, c’est la connexion permanente à la nature. Les habitants vivent dans une des plus grandes biodiversités au monde, ce n’est pas rien !  

Mes chambres avaient systématiquement une vue sur la jungle ou la montagne, même dans la capitale.  

 

Alors comment l’adapter à notre environnement plus urbain ?  

Être en mouvement fait autant de bien au corps qu’à l’esprit : balade en forêt, contemplation de la nature, activités en extérieur, mettre les pieds dans l’herbe ou dans l’eau : ce sont des activités qui s’adaptent à notre état physique.  

Si vous le pouvez, essayez de nouvelles activités, dépassez-vous et musclez votre confiance en vous.  

 

Une autre des forces des Costariciens, est d’avoir une spiritualité très développée. Que ce soit le lien à la nature ou à la religion, c’est quelque chose de vital pour eux. Alors, vas-tu essayer discrètement de faire un câlin à un arbre ? 

 

Secret n°3 : Manger vivant 

 

Le Costa Rica est très abondant en fruits et légumes. Une alimentation pleine de minéraux, de vitamines et d’eau : un super combo pour notre santé et réduire l’inflammation dans notre corps. Chaque matin, je mangeais un smoothie, la journée de l’eau de coco pour l’hydratation, et toujours des légumes et fruits à volonté. 

 

Alors prenons le temps de manger de manière adaptée à notre condition physique et à débuter des habitudes que nous laissons de côté le reste de l’année.  

 

Secret n°4 : Profiter de la lumière. 

Rien ne sert de brûler ton capital soleil d’une traite, mais de recharger tes batteries. D’ailleurs, rares sont les Costariciens qui s’exposent sans protection au soleil aux heures d’ensoleillement le plus fort.  

 

La liste des bienfaits du soleil est longue, alors je n’en évoquerai que quelques-uns, en espérant que cela ait le mérite de te convaincre que si, les beaux jours sont là ! 

La luminosité stimule la production de sérotonine, qui intervient dans la régulation de l’humeur. (Inserm

 

L’augmentation de la vitamine D joue un rôle dans la régulation de la mélatonine (celle qui nous fait naturellement dormir).  

Bref, cela nous détend.  

 

À la vue des températures chaudes, on trouve souvent des douches qui n’ont que de l’eau froide dans les pays d’Amérique latine. Les bienfaits de celle-ci sont nombreux : elle stimule la circulation du sang, renforce l’immunité etc… L’été c’est l’occasion de se lancer le défi pour voir si nous aussi, la douche froide peut nous faire du bien. 

 

Secret n°5 : prioriser le partage 

Au Costa Rica, la famille est leur raison d’être. Je me souviens de cet ami qui vivait une période difficile. Tous ses proches se sont réunis pour discuter et décider ensemble des options qu’il avait.  

Ils vivent souvent dehors, dans des villes ou villages moins peuplés que les nôtres et n’hésitent jamais à s’entraider.  

 

Prenons-en exemple, demandons de l’aide ou offrons là à nos proches. Proposons de partager des moments simples, des activités et de vivre des moments de complicité. Profitons d’un élan d’énergie retrouvée pour cultiver l’aspect social de notre vie. Les gens sont généralement de meilleure humeur, profitons-en ;)  

 

Voilà les 5 secrets que j’ai récolté de mes mois de vie costaricienne. Si tu n’en as qu’un à retenir, c’est de sourire chaque jour <3 (ou de prendre un avion aller simple). 

 

A bientôt, 

 

Avec amour, 

share