Voir tous les articles

Déménager quand on est patient : tout ce qu’il faut savoir 

CONSEIL
Vik Leucémie Lymphoïde Chronique aux côtés des patients

Par : Vik

Il y a 2 mois

Déménager est toujours source de stress. La tête dans les cartons, il faut trier, ranger, mais aussi résilier les contrats, déclarer le changement d’adresse et effectuer tout un tas de démarches administratives.  

Pour que le déménagement se passe au mieux, il s’agit de bien le préparer et le planifier.   Vik fait le point sur tout ce qu’il faut savoir pour déménager en tant que patient. 

 

Récupérer son dossier médical 

 

Tout d’abord, avant de quitter les lieux, il peut être utile de récupérer son dossier médical. Ses dossiers médicaux plutôt, car contrairement aux idées reçues, il n’existe pas de dossier médical unique regroupant l’ensemble des données médicales (examens, prise de sang, radiographies, historique des rendez-vous …). Chaque patient possède donc un dossier médical chez chaque professionnel de santé qu’il a consulté.  

Le dossier médical ne doit pas non plus être confondu avec « Mon espace santé », ce carnet de santé en ligne optionnel géré par l’Assurance Maladie, depuis le début de l’année 2022.  Quant à la carte Vitale, elle ne contient que des données administratives concernant le statut d’assuré, et en aucun cas des informations médicales.  

 Pour revenir au dossier médical, ou dossier patient, il contient les comptes rendus de consultation, une copie des examens périodiques de santé proposés par la CPAM, les comptes rendus d’hospitalisation, les différents résultats d’examen (prise de sang, radio …) ou encore les échanges entre les différents professionnels consultés.  

 

En effet, le médecin traitant peut être amené à demander une prise de sang, à consulter un spécialiste ou bien à passer des examens complémentaires (radio, scanner …). Dans ce cas, les informations médicales sont conservées par le professionnel qui réalise l’examen et une copie des résultats est en général transmise au médecin traitant.  

 

Cela permet au médecin d’avoir un historique complet du parcours de santé et une meilleure prise en charge. En cas d’hospitalisation, l’établissement crée également un dossier médical qui regroupe l’ensemble des informations relatives au séjour. 

 

Récupérer ce dossier médical lors d’un déménagement est important pour poursuivre sereinement son parcours de soin. Cela permettra ainsi au nouveau professionnel de santé de connaître l’historique médical du patient et d’assurer une meilleure prise en charge.  

 

Pour demander une copie du dossier médical, il suffit d’en formuler la demande par écrit auprès du médecin ou de l’établissement de santé (clinique ou hôpital). On peut la faire à tout moment, sans avoir besoin de se justifier.  

 

 

Déclarer le changement d’adresse à l’Assurance maladie 

 

Tout changement d’adresse doit être déclaré à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM). Mais selon que l’on change ou non de département, le processus n’est pas le même. Si le déménagement n'implique pas de changement de caisse, le dossier est simplement mis à jour avec la nouvelle adresse.  

 

Par contre, si l’on change de département, ou même parfois simplement de zone géographique, il est nécessaire de se faire connaître auprès de la nouvelle caisse de rattachement, dont les coordonnées peuvent être transmises par l’ancienne caisse.  

 

Le changement d'adresse postale est désormais possible depuis son espace personnel via un ordinateur ou via l'application sur smartphone et tablette, rubrique "Mes informations".  Le patient reçoit alors une nouvelle attestation de droits et doit mettre à jour sa carte vitale en utilisant une borne chez le pharmacien. Il faut également notifier le changement d’adresse à sa mutuelle

 

 

Choisir un nouveau médecin traitant 

 

L’étape la plus délicate est sans conteste le choix d’un nouveau médecin traitant, si le déménagement éloigne le patient du cabinet du praticien habituel.  Cette étape est capitale afin de continuer à être remboursé au mieux par l’Assurance Maladie.  

 

Afin de bénéficier du parcours de soin, il suffit de faire remplir la déclaration de choix du nouveau médecin traitant lors de la première consultation.  

 

En l’absence de cette déclaration de médecin traitant, la Sécurité sociale considère que le patient est hors du parcours de soin coordonné et rembourse moins bien les soins. Les remboursements complémentaires de la mutuelle seront aussi moindres.  

 

Le patient sera également considéré hors parcours s’il ne remplit pas la déclaration de choix et consulte un spécialiste à accès direct, c'est-à-dire pour lesquelles le rendez-vous n'est pas conditionné à une consultation préalable chez le médecin traitant : les pédiatres, les gynécologues et les ophtalmologues.  

 

L’annuaire en ligne de l’Assurance Maladie permet de trouver facilement un professionnel de santé dans le nouveau lieu de résidence. Et si le patient rencontre des difficultés à en trouver un, il peut saisir le conciliateur de sa caisse d’Assurance Maladie.  

 

En effet, six millions de Français sont actuellement sans médecin traitant et les déserts médicaux progressent des campagnes jusqu'aux centres-villes.  

 

L’UFC-Que Choisir a d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme en novembre dernier en publiant sa carte interactive de la fracture sanitaire et appelle à se mobiliser face à la situation déplorable de l’accès aux soins en France. « Quant à l'accès à un médecin généraliste, clé de voûte du système de soins en France, il est particulièrement difficile pour pas moins de 15,3 millions d'habitants de notre pays » qui en compte plus de 67 millions, estime ainsi l’association de défense des consommateurs. Pour réaliser son étude, l'UFC-Que Choisir a croisé deux critères : l'éloignement géographique des médecins (accessibles à moins de 45 minutes de route) et les tarifs pratiqués (dépassements d'honoraires ou non). 

 

Dans l’idéal, il faut choisir un médecin avec lequel le patient pourra se sentir en confiance. Mais compte tenu du contexte de pénurie, le choix n’en est souvent pas un. Médecin généraliste ou encore médecin spécialiste peuvent accepter la demande de médecin traitant, qui se fait sans aucune justification ni condition spécifique, et à tout moment. 

 

Il est préférable de contacter l’ancien médecin afin que ce dernier fasse parvenir le dossier médical à remettre au nouveau praticien choisi.  

 

Celui-ci, après en avoir pris connaissance, pourra ainsi assurer un suivi de meilleure qualité. En soignant régulièrement son patient, il devient le responsable du dossier médical et devra le tenir à jour.  

 

Changer de Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) 

 

Les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) sont, dans chaque département, le guichet unique d’accès simplifié aux droits et prestations pour les personnes handicapées qu’elles accompagnent au quotidien dans tous les domaines de leur vie, quels que soient leur âge et leur situation, depuis la loi du 11 février 2005. 

 

Ainsi, une personne handicapée qui déménage dans un autre département doit, avant son départ, demander le transfert de son dossier MDPH au département d’arrivée, par courrier, en précisant la date du déménagement et en joignant un justificatif de la nouvelle adresse ou une attestation d’hébergement.  

 

Enfin lors d'un déménagement dans une résidence adaptée au handicap, la MDPH peut allouer une aide au logement, qui varie entre 80% et 100% du montant des frais de déménagement. D’un plafond de 3 000€ par période de 10 ans, elle peut être demandée en ligne ou via un formulaire. 

Pour plus d'informations pour mieux vivre en tant que patient, télécharge le Vik correspondant à ta maladie.  

Si tu vis avec un cancer : 

https://www.landing.wefight.co/vik-cancer 

Si tu vis avec une maladie chronique  : 

https://www.landing.wefight.co/vik-maladie-chronique 

Tous les articles

CONSEIL

Tristesse et maladie : les conseils de Giacomo Di Falco !

“Le meilleur moyen pour sortir de la tristesse, c'est de la vivre !” Retrouve les conseils du psycho-oncologue Giacomo Di Falco dans cet article.

CONSEIL

Comment l’hiver affecte la sexualité : des solutions pour y remédier ?

Perte de désir sexuel, dépression, fatigue, troubles de l’humeur, diminution du système immunitaire sont autant de signes qui se manifestent en période hivernale quand la lumière naturelle est la moins importante. Découvre les conseils Sebastien Landry pour y remédier dans cet article

CONSEIL

Comment préserver son couple avec une maladie chronique ?

C’est le mois de l’Amour ! Et l’Amour dans un couple, ça se soigne aussi. Découvrez dans cet article quelques petites “astuces” afin d’éviter de tomber dans les pièges classiques qui pourraient nuire à la longévité de votre couple.

CONSEIL

Continuer à faire des projets avec la maladie

Se projeter dans le futur avec la maladie ? C'est crucial ! Le psycho-oncologue Giacomo Di Falco, t'explique pourquoi et comment dans cet article !

CONSEIL

Fêtes de fin d’année : mes astuces pour survivre au repas de famille avec des problèmes de santé

Lors des fêtes de fin d’année, ce qui est le plus attendu pour certains et aussi le plus redouté par d’autres : les repas de famille. Alors comment survivre au repas de famille quand nos choix alimentaires ou notre quotidien sont impactés par la santé ? Découvre tous mes conseils dans cet article

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Quand on pense aux fêtes de fin d’année, on a souvent en tête des moments de joie à partager avec des proches. Mais quand on est patient chronique, cette période peut aussi se transformer en source de stress. Le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient dans cet article