Voir tous les articles

Les lymphomes, que faut-il savoir ?

CONSEIL

Par : Vik

Il y a 20 jours

Un lymphome est un cancer qui affecte les organes du système immunitaire appelé « système lymphatique ». Parmi ces organes citons la rate, les amygdales ou encore la moelle osseuse !  

Les lymphomes peuvent apparaître à partir de 10 ans mais le plus souvent après 65 ans.  

On regroupe les lymphomes en deux familles : les lymphomes hodgkiniens et les lymphomes non-hodgkiniens (il existe 80 types de lymphomes dans cette famille). En 1832, le médecin Thomas Hodgkin a identifié pour la première fois un lymphome. Ce type de lymphome est donc appelé lymphome hodgkinien, et les autres, découverts plus tard, lymphomes non-hodgkiniens.  

Quels sont les symptômes d’un lymphome ? 

Les types de lymphomes étant nombreux, les symptômes sont très variés. Mais le plus souvent, on retrouve :  

  • Un gonflement d’un ou plusieurs ganglions  
  • Une fièvre persistante 
  • Des sueurs importantes, surtout la nuit 
  • Une perte de poids inexpliquée 
  • Une fatigue continue 
  • Des démangeaisons  

Ces symptômes peuvent être provoqués par d’autres maladies, c’est pourquoi il peut être difficile de diagnostiquer un lymphome. Si tu n’as pas encore eu de diagnostic, parles-en à ton médecin si tu ressens ces symptômes. 

Quels mécanismes du corps sont en jeu avec un lymphome ?  

Le système immunitaire est l’ensemble des défenses qui permettent à notre corps de se défendre contre tout ce qui peut l’agresser : virus, bactéries, cellules anormales… C’est un système complexe composé de cellules présentes dans les organes, le sang et le réseau lymphatique. Ces cellules immunitaires présentes dans le sang et le système lymphatique jouent un rôle essentiel pour défendre l’organisme : ce sont les lymphocytes. 

Les lymphocytes font partie des globules blancs, ils circulent dans le sang et le réseau lymphatique. 

Comme la plupart des cellules, les lymphocytes se renouvellent régulièrement. Parfois, une nouvelle cellule présente des anomalies. Habituellement, ces cellules anormales sont éliminées naturellement. Parfois, elles survivent et se multiplient de manière incontrôlée et provoquent des dérèglements dans l’organisme. C’est ce qui se passe dans le cas d’un lymphome. 

Par le réseau lymphatique et le sang, ces cellules anormales circulent dans tout le corps et peuvent atteindre notamment les ganglions, les amygdales, la rate, la moelle osseuse, le tube digestif et la peau.  

Quelle sont les causes des lymphomes ? 

Certaines conditions peuvent favoriser la survenue d’un lymphome : l’exposition à des produits chimiques (pesticides, solvants), l’affaiblissement du système immunitaire à cause d’une maladie ou d’un traitement… L’apparition d’un lymphome semble liée à différents facteurs environnementaux, comportementaux et génétiques (cancer-environnement.fr).  

Quels sont les traitements existants ? 

Si le lymphome est à un stade peu avancé, c’est-à-dire si la maladie ne s’est pas trop propagée, le lymphome peut se soigner correctement et la qualité peut être préservée. Voici des pistes : 

Pour les lymphomes hodgkiniens

Avant 60 ans et en cas d’un lymphome peu étendu, on peut recourir à une chimiothérapie légère durant 3 ou 4 mois. Une radiothérapie peut être réalisée mais elle n’est pas systématique, car pour les femmes de moins de 30 ans ce traitement augmente le risque de cancer du sein.  

Si le lymphome est plus étendu, la chimiothérapie sera plus forte, ce qui peut occasionner plus de désagréments mais dans ce cas il n’y a pas besoin de radiothérapie.  

Pour les lymphomes non-hodgkiniens  

Parfois il n’y a pas besoin de traitement dans l'immédiat pour un lymphome non-hodgkinien : dans 20 à 30 % des cas, le médecin décide de ne pas mettre en place de traitement dans l’immédiat, il peut opter pour une surveillance régulière (avec un scanner annuel, par exemple). C’est le cas si tu ne présentes pas de symptôme lié au lymphome, ni de ganglions particulièrement volumineux. 

Si tu as besoin d’un traitement pour ton lymphome non-hodgkiniens, tu auras surement des médicaments : chimiothérapie et anticorps monoclonaux. Plus rarement, si tu es jeune, on peut stimuler ton système immunitaire grâce à l’autogreffe. On prélève des cellules souches de ta moelle osseuse, tu suis une chimiothérapie, puis on te réinjecte tes cellules. Ça permet de pallier l’aplasie (chute des cellules immunitaires) et donc de rebooster le système immunitaire. 

Quel que soit ton lymphome, ton traitement sera adapté à ta situation. L'apparition de certains symptômes devront t’inciter à reprendre rendez-vous chez un médecin. Parles-en à ton médecin pour plus de détails et surtout n’hésite pas à lui poser toutes tes questions ! 

Qui peut aider ? 

L’association de patients et de proches ELLyE (Ensemble Leucémie Lymphomes Espoir) peut t’accompagner en écoutant et partageant des histoires, des conseils et des informations sur les lymphomes.  

Si tu vis avec un lymphome ne reste pas seul.e, s’informer est crucial pour mieux comprendre et vivre avec la maladie que ce soit à travers une association ou d’autres moyens. 

 

Sources :  

Tous les articles

CONSEIL

Si tu suis plusieurs traitements en même temps, cet article est pour toi ! 

Vivre avec de nombreux traitements occasionne des difficultés à se rappeler de toutes les prises. Voici quelques astuces pour mieux t’en sortir :  

CONSEIL

La multimorbidité : que faut-il savoir ? 

La multimorbidité concerne principalement les personnes âgées

Si tu vis avec plusieurs maladies chroniques, on parle de multimorbidité. La vie peut devenir compliquée quand les problèmes s’accumulent, mais il existe des solutions. Je t’en parle dans cet article !  

CONSEIL

Ces 5 infos que tu ignores sur Vik ! 

Vik répond à tes questions sur ta pathologie 24h/7j grâce à l'intelligence artificielle

Savais-tu que Vik est une intelligence artificielle qui fonctionne grâce à des professionnels de santé et des patients ?