Voir tous les articles

Comment préparer ses vacances avec la maladie?

CONSEIL
Vik MICI aux côtés des patients

Par : Vik

Il y a 5 mois

Que je sois malade ou en pleine santé, le voyage a toujours été ma priorité. Vivant avec de l’eczéma (et de l’asthme), j’ai laissé un peu “de ma peau” dans différents endroits : Sicile, Malte, Costa Rica, Espagne, Pays Bas.  

 J’ai dû adapter certains voyages, en raccourcir d’autres mais je n’ai jamais renoncé à voyager. Mais comment voyager quand la maladie est notre premier invité ?  

 Je t’avais déjà parlé de Marine Barnérias qui a exploré plusieurs pays pour mieux comprendre qui elle était et apprendre à cohabiter avec sa maladie, la Sclérose en Plaques. 

 Ce n’est pour autant pas pour tout le monde, de partir en sac à dos. Alors comment savoir quel format de voyage est fait pour toi ? 

 Le but étant de vivre un moment de joie, de découverte et de minimiser le stress. Il est donc important de choisir son voyage en fonction de critères déterminants pour nous.  

 

1 - L’environnement et le climat : Dans quels environnement et climat avons-nous le moins de symptômes ?  

Par exemple, je sais qu’être proche de l’océan et dans un climat ensoleillé et sec est favorable à ma peau et mes poumons. Ce sont donc des destinations que je préfère ! De même, pour moi il est impératif d’éviter les acariens ou les environnements humides, le choix du lieu d’hébergement est donc important et je l’anticipe toujours. 

 

2- L’accessibilité aux soins : Avez-vous besoin de pharmacie ou d’hôpitaux, d’un accès à un médecin d’urgence à distance ou en présentiel ? En fonction, demandez à votre médecin des ordonnances avec le nom des molécules des médicaments. Anticiper une trousse à pharmacie et discuter avec votre médecin de votre voyage pour prendre en compte tous les facteurs. 

 

3- L’alimentation : Quel est l’impact de l’alimentation sur votre santé ?  

Aujourd’hui l’alimentation “santé” se démocratise et dans de plus en plus de pays nous pouvons trouver du sans gluten, végétarien ou vegan. Cela facilite grandement le voyage pour les personnes ayant des restrictions alimentaires. Louer un appartement peut aussi être une solution pour continuer à cuisiner et respecter ses besoins. 
 
 

4- L’accès aux équipements d’hygiène : Quels sont les équipements qui rendront votre voyage moins anxiogène ?  

Par exemple, si vous avez des problèmes de digestion, visiter des villes avec de nombreux équipements à proximité peut rendre le voyage moins stressant. Pour moi qui ai de nombreux soins à appliquer sur ma peau, et dont le sommeil peut être agité (démangeaisons…) je priorise une chambre et une salle de bain privée. C’est le prix à payer pour plus de tranquillité 

5- La gestion de tes crises : Suis-je capable d’anticiper et de gérer mes crises ou symptômes ?  

Pour certains, prévoir un voyage est impensable car les symptômes sont imprévisibles. Dans ce cas, tu peux envisager des aventures de dernière minute à un nombre de kilomètres raisonnable pour être pris en charge rapidement si besoin. 

 

En faisant le point sur ces différents aspects, tu vas pouvoir dessiner le voyage qui t’apportera le plus de sécurité et de confort. Néanmoins, cela n’empêche pas un peu d’aventures. 

 

Si le voyage en “backpack” génère trop d’instabilité autant sur le plan de l’alimentation que de l’hébergement, tu peux imaginer partir en camping-car ou encore en croisière !  

Le budget est différent, néanmoins les souvenirs seront à la hauteur. 

 

Enfin, si tu appréhendes de prévoir, tu peux anticiper un lieu, et laisser place à la spontanéité pour respecter tes besoins et ton rythme quant au programme de ton expédition. Le voyage est pour moi l’occasion de me sentir vivante et de me rappeler la magie de la vie. Tu as toi aussi le droit de vivre de belles expériences et de goûter aux joies de la vie, même si tu dois les adapter.  J’ai hâte de lire tes anecdotes de voyage sur les réseaux.  

Et comme le dirait Bruno Maltor, un influenceur voyage “et surtout, n’oublie pas de voyager!” 

 

Tous les articles

CONSEIL

L’impact de la maladie sur la fonction érectile

Les maladies et les traitements peuvent avoir des répercussions sur les fonctions érectile. Sébastien Landry, sexologue, te transmet tous ces conseils pour retrouver une vie sexuelle épanouie dans son nouvel article.

CONSEIL

Une journée dans la vie d’une patient.e

Le quotidien d'un.e patient.e c'est pas de tout repos. On fait face à des défis rythmés par l'impact de la maladie et ce n'est pas toujours facile à gérer. Je suis Camille, patiente atteinte de dermatite atopique et je te raconte mon quotidien dans ce nouvel article.

CONSEIL

Considérer la santé des hommes et leur apporter de l’aide

C’est Movember, et c’est pour moi l’occasion de vous rappeler qu’il est primordial de ne pas négliger sa santé lorsqu’on est un homme. Dans cet article, je vous donne tous mes conseils pour prendre soin de votre santé ou de la santé d'un homme qui compte dans ta vie !

CONSEIL

Maman et malade : 5 conseils pour continuer de bouger en profitant de sa vie de famille

Si tu es maman et qu’en plus, tu es comme moi touchée par une maladie chronique, tu peux être fatiguée par tes traitements et vite débordée par ta vie de famille et le reste. Dans cet article, je te transmets tous mes conseils !

CONSEIL

"La pénétration est devenue trop douloureuse…"

La maladie chronique peut contribuer à un trouble de l’excitation sexuelle. Chez la femme cela se présente souvent comme un trouble de la lubrification vaginale rendant la pénétration douloureuse voire dans certains cas impossibles. Mais il existe des solutions pour retrouver une vie sexuelle épanouie !

CONSEIL

Comment la santé m’a rendue plus sensible à l’écologie ?

Allier le quotidien de patient et choix en termes d’écologie n’est pas toujours simple. Ce sentiment peut laisser place à une certaine culpabilité voire de l'éco-anxiété. Mais tu n'y es pour rien ! Voici quelques gestes quotidien pour trouver un équilibre entre tes valeurs et ta santé !