Voir tous les articles

Comment l’hiver affecte la sexualité : des solutions pour y remédier ?

CONSEIL
Vik Migraine aux côtés des patients

Par : Vik

Il y a environ 2 mois

Et si la lumière avait un impact sur notre sexualité ? T’es-tu déjà posé la question ? Si nous regardons du côté animal il est facile de constater que les périodes de reproduction coïncident avec l’arrivée du printemps quand la lumière monte en intensité ! Même dans le monde végétal, les plantes font de nouveau de la photosynthèse au moment où la lumière est la plus importante et c’est comme cela que la vie repart. 

 

Mais qu’en est-il chez les êtres humains ?  

 

Lucy Vincent(1), neurobiologiste, met en avant que le manque de lumière peut engendrer une dépression dite saisonnière. Bien souvent celle-ci est légère mais elle influe directement sur la libido et le désir sexuel.  

 

Perte de désir sexuel, dépression, fatigue, troubles de l’humeur, diminution du système immunitaire sont autant de signes qui se manifestent en période hivernale quand la lumière naturelle est la moins importante. Les chercheurs du National Institutes of Health (NIH) ont découvert, dans les années 80, « la forte dépendance du corps à la lumière du jour ». La lumière bloque la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, et favorise la sécrétion de sérotonine, une hormone qui agit contre la dépression.  

 

Automne et hiver … voilà deux saisons où la luminosité est la moins importante … La lumière se fait moins intense, moins prolongée avec des journées plus courtes. Ta libido, elle aussi, diminue et c’est tout à fait ordinaire. Il est important de savoir que toute notre vie est rythmée par la luminosité. Certaines cellules de notre rétine captent et envoient la lumière à une petite glande située au cœur du cerveau, la glande pinéale(2). Dans cette glande, l’information lumineuse y contrôle la sécrétion de mélatonine.  

 

Cette mélatonine est un chef d’orchestre de notre organisme. Elle donne l’heure à chacune de tes cellules, en plus d’indiquer la saison. Toutes ces informations sont données grâce à la lumière. Moins il y a de lumière, plus la sécrétion de mélatonine augmente, elle a un rôle de synchroniseur des rythmes biologiques, crucial pour la santé et la longévité. Plus il y a de lumière, moins il y a de mélatonine alors notre énergie est davantage dirigée vers les activités diurnes, intellectuelles ou physiques comme le sexe, par exemple. Pour faire simple, moins la mélatonine est sécrétée, plus elle laisse agir les hormones sexuelles. C’est pour cela qu’à chaque printemps, nos hormones sexuelles s’agitent sous l’effet de la luminosité. La lumière booste le désir sexuel !  

 

Tu l’auras compris, le ciel clair, la lumière tôt le matin jusqu’à tard le soir a des effets sur le désir sexuel. Même si nous sommes des êtres de raison, nos comportements sexuels sont régulés par le cerveau et notamment l’hypothalamus, partie très archaïque du cerveau. L’hypothalamus a une sensibilité particulière à la lumière et une action au niveau de la production des hormones sexuels notamment des œstrogènes et de la testostérone(3). Notre réceptivité est donc plus importante quand la lumière est la plus importante, donc au printemps et l’été.  

 
La lumière joue sur nos comportements et cela se fait ressentir sur notre sexualité. Tu l’auras déjà surement ressenti mais quand il fait beau et que les journées sont plus longues tu sors plus facilement de ta routine, métro, boulot dodo. Peut-être profites tu plus facilement des terrasses de café, des gens, de la vie en générale. Bien souvent, on se sent plus disposé à passer du temps avec sa ou son partenaire, à se caresser, se toucher, etc. Ces comportements impactent positivement ta sexualité, un vrai dopant pour elle !  

 

N’oublions pas les stimulations visuelles qui ont un rôle non négligeable  

 

Comme le souligne Catherine Solano(4), médecin sexologue et andrologue, si nous faisons plus l’amour de mai à octobre, c’est en partie grâce aux stimulations visuelles. Tout le monde regarde les autres ! Une enquête menée par le site TripAdvisor.fr a montré qu’au printemps et pendant l’été 72% des personnes ayant participé à cette enquête se sentent plus proches de leur partenaire, 62% ont plus de rapports sexuels et 55 % des personnes ont plus d’audace pendant cette période de l’année.  

 

Une petite cure de lumière naturelle !! 

 

La lumière est la source numéro 1 de nos apports en vitamine D5, une vitamine très peu présente dans notre alimentation. Sa fonction, la plus connue, est de faciliter l’assimilation du calcium dans nos os. Mais nombre d’études lui prêtent désormais un rôle encore plus crucial, comparable à celui d’une hormone !  

 

La luminothérapie pour diminuer les effets secondaires d’un manque de lumière l’hiver ! 

 

La luminothérapie est le traitement de premier choix de la dépression saisonnière(6). Une séance de luminothérapie type consiste à s’exposer, dans les deux heures qui suivent le réveil, à une lampe d’une puissance de 10 000 lux (unité de mesure de l’éclairement lumineux) à une distance d’environ trente centimètres durant trente minutes. Pendant ce temps tu peux lire ou utiliser un ordinateur. Bien que l’on puisse s’attendre à une atténuation des symptômes après deux à quatre jours de séance matinale quotidienne, les effets thérapeutiques sont généralement observés après une à deux semaines(7).  

 

Alors, profite du soleil ou de la luminothérapie ! Expose-toi dès le matin à la lumière du jour, cela te dynamisera pour la journée et cela stimulera ta sexualité ! 

 

[1] L.Vincent,(2007), Petits arrangements avec l’amour, Odile Jacob 

[2] E.Schneider-Mark (2020), La glande pinéale, une analyse à 360°, éd. Experten Gruppe Verlag 

[3] F.Cour et al. (2013), Anatomie et physiologie de la sexualité, Progrès en Urologie, Volume 23, Issue 9, Page 547-561 

[4] C.Solano (2010), Les trois cerveaux sexuels - entre pulsion, affection et réflexion, comment vivre sa sexualité, Robert Laffont 

[5] C De Jaeger, P Cherin  (2010), Vitamine D: effets sur la santé. Recommandations de bon usage, Médecine & Longévité - Elsevier 

[6] E. Holsboer-Trachsler et al, (2016), Traitements aigu des épisodes dépressifs, Prof. Dr méd.; 16(35):716– 724. 

[7] Pharma-News, numéro 37, septembre 2006 

Tous les articles

CONSEIL

Déménager quand on est patient : tout ce qu’il faut savoir 

Déménager est toujours source de stress. La tête dans les cartons, il faut trier, ranger, mais aussi résilier les contrats, déclarer le changement d’adresse et effectuer tout un tas de démarches administratives. Dans cet article, Vik fait le point sur tout ce qu’il faut savoir pour déménager en tant que patient.

CONSEIL

Fêtes de fin d’année : mes astuces pour survivre au repas de famille avec des problèmes de santé

Lors des fêtes de fin d’année, ce qui est le plus attendu pour certains et aussi le plus redouté par d’autres : les repas de famille. Alors comment survivre au repas de famille quand nos choix alimentaires ou notre quotidien sont impactés par la santé ? Découvre tous mes conseils dans cet article

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Entre fatigue, appréhension des conversations, courses de Noël, les fêtes de fin d’année peuvent même être redoutées pour certains. Dans son nouvel article disponible sur Vik, le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient.

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Quand on pense aux fêtes de fin d’année, on a souvent en tête des moments de joie à partager avec des proches. Mais quand on est patient chronique, cette période peut aussi se transformer en source de stress. Le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient dans cet article

CONSEIL

Les bienfaits du régime méditerranéen pour les patients

Pour adopter une alimentation équilibrée et adaptée, Michèle Cahuzac, nutritionniste, présente et recommande dans son nouvel article le régime méditerranéen. Découvre ce mode d'alimentation dans cet article.

CONSEIL

L’impact de la maladie sur la fonction érectile

Les maladies et les traitements peuvent avoir des répercussions sur les fonctions érectile. Sébastien Landry, sexologue, te transmet tous ces conseils pour retrouver une vie sexuelle épanouie dans son nouvel article.