Voir tous les articles

4 conseils pour t’aider à mieux vivre ton cancer gynécologique

CONSEIL
4 conseils pour t’aider à mieux vivre ton cancer gynécologique
Vik Ovaire aux côtés des patients

Par : Vik

Il y a 5 mois

Le mois de septembre est turquoise ! C’est le mois de la sensibilisation à la lutte contre les cancers gynécologiques : ovaires, trompes, utérus, vagin et vulve. Initié par l’association de patients Imagyn, c’est un moment particulier pour rappeler que le cancer de l’ovaire est très aggressif, c’est la 4e cause de décès par cancer chez la femme. Mais heureusement, il est possible de lutter contre ce chiffre et de mieux vivre avec un cancer. Voici quelques idées pour t’aider à y voir plus clair :  

1. T’informer sur ta maladie 

“Savoir” est la base pour “pouvoir”. Bien connaître les mécanismes de ta maladie, ce qui se déroule dans ton corps et les effets de tes traitements va considérablement t’aider à mieux vivre et mieux gérer ton cancer. Tu peux aussi t’informer sur les choses qui amélioreront ta qualité de vie : les soins de supports, l’aide au retour à domicile, le retour à l’emploi… Il existe beaucoup d’informations et de conseils que tu ignores peut-être et qui pourraient vraiment t’aider. Pour bien t’informer, tu peux me poser toutes tes questions dans ton application Vik Ovaire. Tu peux aussi te rapprocher d’une association de patients. 

2. Te rapprocher d’une association de patients  

Une association de patients a pour mission de rompre l’isolement que peut provoquer la maladie. Elle aide aussi à faire connaître et reconnaître les pathologies et leurs conséquences souvent méconnues. En tant que patiente, tu peux te rapprocher d’une association de patients pour profiter d’une bonne information médicale, participer à des études cliniques et donner ton avis sur les prises en charge de ta maladie. Aux côtés d’une association, tu aideras d’autres patientes et ça fait vraiment du bien de pouvoir aider ! Je te conseille Imagyn, mon association partenaire sur les cancers gynécologiques, à l’initiative de ce mois de sensibilisation septembre turquoise.  

3. Poser toutes tes questions aux soignants  

Vivre avec un cancer n’est pas un chemin simple et déjà tracé… Il existe de nombreuses formes, sévérités et évolution des cancers. Alors pour des informations un peu plus adaptées à ta situation, tu peux poser des questions à ton équipe soignante (médecins, infirmières…) :  

  • Qu’est-ce que j’ai exactement ?  
  • Quels examens vais-je passer ?  
  • Comment allez-vous me soigner ? 
  • Comment ma vie va-t-elle être impactée ?  
  • Qui peut m’aider ?  
  • Et après, que va-t-il se passer quand je serai de retour chez moi ? 

Tu peux aussi être accompagnée par un psycho-oncologue, à qui tu peux évidemment poser toutes tes questions.  

4. Connaître tes droits 

Sache que tu as des droits et que tu peux les faire valoir pour être mieux soignée. Tu peux être déstabilisée par l’annonce du diagnostic de ton cancer, et sur le moment tu peux rater des informations, c’est tout à fait normal quand on est en état de sidération. Mais dès que tu t’en sens capable, tu as le droit de :  

  • Demander une copie de ton dossier médical, utile pour un rendez-vous dans un centre expert et faire confirmer ta maladie et les traitements à envisager par un autre médecin.  
  • Choisir ton centre de soin. Certains cancers gynécologiques comme le cancer de l’ovaire se soignent beaucoup mieux si la première opération est réussie, elle est même déterminante pour la survie et la durée de rémission. C’est pourquoi je t’invite à choisir un centre de soin expérimenté. Découvre plus de conseils pour ton opération du cancer de l’ovaire juste ici.

J’espère t’avoir aidée en te partageant ces conseils, si tu as des questions tu peux me les poser dans le chat sur les applications Vik, je serai ravi de te répondre ! Septembre turquoise est l’occasion à ne pas rater pour parler des cancers gynécologiques et sensibiliser ton entourage. Je t’invite à en parler et surtout à t’informer et à prendre en main ton corps et ta santé. C’est en devenant actrice dans ta maladie que tu seras plus forte et mieux soignée !  

Vik  

 
 

Sources :  

Tous les articles

CONSEIL

Comment l’hiver affecte la sexualité : des solutions pour y remédier ?

Perte de désir sexuel, dépression, fatigue, troubles de l’humeur, diminution du système immunitaire sont autant de signes qui se manifestent en période hivernale quand la lumière naturelle est la moins importante. Découvre les conseils Sebastien Landry pour y remédier dans cet article

CONSEIL

Fêtes de fin d’année : mes astuces pour survivre au repas de famille avec des problèmes de santé

Lors des fêtes de fin d’année, ce qui est le plus attendu pour certains et aussi le plus redouté par d’autres : les repas de famille. Alors comment survivre au repas de famille quand nos choix alimentaires ou notre quotidien sont impactés par la santé ? Découvre tous mes conseils dans cet article

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Entre fatigue, appréhension des conversations, courses de Noël, les fêtes de fin d’année peuvent même être redoutées pour certains. Dans son nouvel article disponible sur Vik, le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient.

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Quand on pense aux fêtes de fin d’année, on a souvent en tête des moments de joie à partager avec des proches. Mais quand on est patient chronique, cette période peut aussi se transformer en source de stress. Le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient dans cet article

CONSEIL

Les bienfaits du régime méditerranéen pour les patients

Pour adopter une alimentation équilibrée et adaptée, Michèle Cahuzac, nutritionniste, présente et recommande dans son nouvel article le régime méditerranéen. Découvre ce mode d'alimentation dans cet article.

CONSEIL

Une journée dans la vie d’une patient.e

Le quotidien d'un.e patient.e c'est pas de tout repos. On fait face à des défis rythmés par l'impact de la maladie et ce n'est pas toujours facile à gérer. Je suis Camille, patiente atteinte de dermatite atopique et je te raconte mon quotidien dans ce nouvel article.