Voir tous les articles

 La douleur gâche ma sexualité

CONSEIL
Vik Psoriasis au côté des patients

Par : Vik

Il y a 7 mois

Être malade, prendre des médicaments, ressentir de la fatigue, avoir des effets secondaires, se battre pour conserver une qualité de vie correcte, ce n'est pas simple. En cas de pathologie chronique, la sexualité est affectée, comme nous avons pu le voir dans nos précédents articles. Nous avons parlé de beaucoup d’effets secondaires de la maladie et des traitements mais nous n’avons pas encore parlé de douleur ! Et pourtant, nous le savons, la douleur est souvent présente en cas de pathologie chronique. 

 

Les maladies suivantes sont parfois associées à des douleurs chroniques : le cancer, la fibromyalgie, atteinte spinale, lombalgie, obésité, l'arthrite, une inflammation, la BPCO, la dépression, etc. La douleur peut être provoquée par la maladie en elle-même, les traitements, les effets secondaires induits par les traitements. Prenons l’exemple d’une personne traitée pour un cancer, la chimiothérapie engendre de la fatigue, la fatigue déclenche des comportements sédentaires qui à leurs tours induisent une fonte musculaire, une raideur articulaire qui sont sources de maux.

 

Quels impacts peut avoir la douleur sur la sexualité ?

La modification des capacités physiques : La douleur chronique peut affecter tes capacités physiques, et par la même, tes capacités sexuelles. Celles-ci peuvent être affectées de deux façons différentes. Tout d’abord la douleur ressentie peut limiter certains mouvements ou encore entraîner des comportements sédentaires. Ceci peut avoir des répercussions sur tes articulations (qui deviennent plus raides et douloureuses) et tes muscles (qui deviennent plus faibles). Tes capacités physiques seront diminuées et tes mouvements seront plus douloureux. Au final, tu risques d’arrêter d’avoir des relations sexuelles pour éviter d’avoir mal.

La peur d’avoir mal : La douleur ressentie lors d’une relation sexuelle peut t’éloigner de la sexualité, tu n’auras plus de plaisir et plus de désir sexuel.

Ø  La baisse d’énergie et la fatigue : Quand on se sent « vidé » on n’a plus du tout envie de sexe ! 

 

La maladie peut-elle déclencher des douleurs sexuelles ?

Et oui, une femme peut ressentir des douleurs à la pénétration par exemple.

Chez l’homme, l’éjaculation peut également devenir douloureuse et les érections, en cas d’injection intra-caverneuse par exemple, peuvent également être douloureuses ! 

 

Voici les conseils que je peux te donner pour améliorer la situation !

1.    En cas de douleurs physiques il est important de consulter un kinésithérapeute et un enseignant en Activité Physique Adaptée. Le meilleur traitement c’est le mouvement !! Surtout n’hésites pas.

2.   Change tes habitudes sexuelles. Ce que je veux dire c’est qu’il faut retrouver une sexualité plaisante, sans douleur. Pour cela, je te recommande d’écouter ton corps, d’accentuer les caresses, peut-être une sexualité sans pénétration, douce. Et si la douleur apparaît alors arrête la pratique en cours pour passer à une pratique sans douleur.

3.    En cas de douleurs à la pénétration, il peut y avoir plusieurs origines mais les plus fréquentes sont celles induites par des sécheresses vaginales. Pour cela vous pouvez utiliser des hydratants vaginaux, dans certains cas un apport d’hormones, les ovules d’acides hyaluroniques. Si les douleurs proviennent d’un amincissement des membranes vaginales alors il faudra envisager des traitements comme le laser ou la radio-fréquence. Dans tous les cas, ne reste pas avec de telles douleurs !! Consulte un gynécologue et explique lui c’est très important.

4.   Si tu es un homme et que tu utilises des injections intra-caverneuses et que cela te provoque des douleurs alors il faut retourner voir l’urologue pour envisager de changer de traitements.

 

Tu l’auras sûrement compris, la douleur peut être à l’origine de tes problèmes sexuels. Ne garde pas ça pour toi ! Il faut en parler, d’abord à ta ou ton partenaire et rapidement à un médecin. Le médecin spécialiste de la douleur est l’Algologue ! Ne culpabilise pas si tu rencontres des modifications dans ta sexualité, personne n’aime souffrir, donc n’hésites pas à demander de l’aide.

 

Sébastien Landry

Psycho-Sexologue

https://www.psychosexologie.fr

Tous les articles

CONSEIL

Maman et malade : 5 conseils pour continuer de bouger en profitant de sa vie de famille

Si tu es maman et qu’en plus, tu es comme moi touchée par une maladie chronique, tu peux être fatiguée par tes traitements et vite débordée par ta vie de famille et le reste. Dans cet article, je te transmets tous mes conseils !

CONSEIL

"La pénétration est devenue trop douloureuse…"

La maladie chronique peut contribuer à un trouble de l’excitation sexuelle. Chez la femme cela se présente souvent comme un trouble de la lubrification vaginale rendant la pénétration douloureuse voire dans certains cas impossibles. Mais il existe des solutions pour retrouver une vie sexuelle épanouie !

CONSEIL

Comment la santé m’a rendue plus sensible à l’écologie ?

Allier le quotidien de patient et choix en termes d’écologie n’est pas toujours simple. Ce sentiment peut laisser place à une certaine culpabilité voire de l'éco-anxiété. Mais tu n'y es pour rien ! Voici quelques gestes quotidien pour trouver un équilibre entre tes valeurs et ta santé !

CONSEIL

Mon proche refuse de prendre soin de lui : que faire ?

Il existe plusieurs pistes pour aider ton proche, j'ai rencontré une psychologue pour te partager ses conseils !

CONSEIL

Mon anxiété m'empêche de dormir

Quand vient le moment de se coucher, les anxiétés viennent parfois frapper à ta porte pour t'empêcher de dormir. tu as déjà tout essayer pour les chasser ? Découvrir dans cet article d'autres méthodes pour t'aider à t'endormir paisiblement !

CONSEIL

Si tu suis plusieurs traitements en même temps, cet article est pour toi ! 

Vivre avec de nombreux traitements occasionne des difficultés à se rappeler de toutes les prises. Voici quelques astuces pour mieux t’en sortir :