Voir tous les articles

Que faire quand un traitement ne fonctionne pas?

CONSEIL
Vik Sein aux côtés des patients

Par : Vik

Il y a 5 mois

Le mois dernier, je te parlais d’errance thérapeutique : passer de médecin en médecin, sans y voir plus clair sur notre parcours de santé ni d’amélioration sur les symptômes. J’ai expérimenté à de nombreuses reprises des traitements qui ne fonctionnaient pas, des méthodes ou régimes qui ne m’apportaient que davantage de désespoir.  J’avais la sensation que jamais les choses ne changeraient. Pourtant c’est possible, mais pour cela il y a 5 pratiques qui peuvent t’aider à ne pas baisser les bras quand le traitement pour te soigner ne fonctionne pas comme tu l’espérais. 

 

Fais une pause, prend du recul. 

 

Parfois dans la douleur il est difficile de prendre du recul. Pour cela la relaxation, la sophrologie ou encore la respiration consciente sont de merveilleux alliés. Ces techniques permettent d’entrer dans ton corps pour de prendre de la distance avec ton ressenti et tes pensées. Le souffle m’a aidé tellement de fois à traverser la souffrance. Tu n’as pas besoin de “réussir à méditer”. Il te suffit de respirer et d’être présent en ressentant différentes parties de ton corps. 

Il y a des jours merveilleux où la douleur, le handicap de la maladie nous quitte, et d’autres où les symptômes reviennent au galop. Alors j’ai adopté la méthode “Profiter quand ça va, et ne pas s’inquiéter outre mesure quand ça ne va plus.” Souviens-toi,  

 

« Rien n’est permanent, tout change. » 

 

Ne doute pas de toi, ce n’est pas un retour en arrière 

 

Notre mental à tendance à générer des pensées comme « je ne m’en sortirais jamais » « rien n’évolue » « ce traitement est encore un échec » « je ne suis pas capable de faire ce qu’il faut ».  

STOP. « tu fais un pas de plus dans la bonne direction » « si le traitement ne fonctionne pas, il y a une raison rationnelle » 

« Tu fais de ton mieux, ce n’est pas de ta faute. » Si une crise apparaît, c’est une information supplémentaire pour comprendre les facteurs déclenchants ou aggravants. Selon tes croyances, tu peux aussi te rappeler que tu peux le voir comme une crise de guérison, un épisode qui te rapproche de la libération. Si les symptômes t’inquiètent, consulte un médecin. Parfois des pathologies viennent s’ajouter aux nôtres nous donnant le sentiment que le traitement ne fonctionne pas.  

Cela peut-être par exemple le cas avec l’eczéma où l’on traite l’inflammation, mais en réalité nous avons une infection. Ou encore avec l’asthme, qui de la même manière peut s’être aggravé à cause d’une allergie ou d’une infection.  

 

Pratique les bons soins et reviens aux basiques 

 

Bien que l’on ait souvent besoin d’une aide médicale, je crois qu’il est essentiel de garder une part de responsabilité dans notre retour à la santé. J’ai toujours une liste de basiques pour aider mon corps à revenir à son équilibre. 

Pour moi les indispensables sont :  

• respirer en conscience,  

 

• cultiver des pensées qui nous servent « je fais de mon mieux » « c’est passager » « Les épreuves difficiles arrivent aussi aux gens bien. », 

 

• bouger (marcher en nature, des mouvements de yoga ou du sport selon mes possibilités), 

 

• revenir à une alimentation anti-inflammatoire en réduisant gluten, produits laitiers et sucre, 

 

• faire des cataplasmes d’argile c’est quoi? pour apaiser l’inflammation (que ce soit des douleurs chroniques physiques ou des problèmes cutanés). 

 

Ces astuces me permettent généralement d’apaiser les crises, de réduire les symptômes et surtout de retrouver la foi. La foi que ça finira par aller mieux, que c’est une mauvaise passe. Que je peux gérer cette crise différemment de la précédente, car j’ai appris depuis. Que je dépasserais cette épreuve, juste comme j’ai dépassé les précédentes. Les choses viendront encore me challenger. Même si j’ai le sentiment de ne jamais avoir de répit, et que c’est parce que je ne fais pas ce qu’il faut, je me souviens que les épreuves difficiles arrivent aussi aux gens bien. C’est juste la vie.  

 

« Les épreuves difficiles arrivent aussi aux gens bien. » 

 

Change de méthode et reconsidère tes attentes. 

 

C’est important de se souvenir qu’un traitement ou une thérapie qui fonctionne pour une personne ne fonctionnera peut-être pas pour toi. La médecine et les connaissances en thérapie alternative évoluent. Il existent un tas de choses pour t’aider à retrouver un quotidien plus confortable malgré une maladie chronique.  

Fais une pause, mais ne baisse pas les bras. Ta vie est trop précieuse pour cela. 

 

Parfois nos attentes sont trop hautes. N’oublions pas qu’une maladie chronique induit des crises possibles. Parfois on peut considérer qu’un traitement fonctionne parce qu’il a :  

• réduit l’intensité ou le nombre des crises 

 

• augmenté la qualité de ton quotidien ou de ton sommeil 

 

Tu peux aussi te demander si tu as suivi les recommandations à la lettre, donner assez de temps au traitement, si tu as des questions sans réponse, ou encore si tes attentes sont réalistes. 

 

Observer ce que tu as mis en œuvre et/ou adapter tes soins. 

 

Prends des notes pour en discuter avec le professionnel de santé qui t’accompagne. Parfois les traitements prennent plusieurs mois avant de fonctionner pleinement. D’autres fois il faut ajuster le dosage ou compléter le traitement avec une hygiène de vie adaptée.  

Par exemple, traiter une inflammation avec un médicament, alors que l’on continue de l’autre côté d’enflammer notre corps peut empêcher les résultats du traitement. Cela peut-être en cultivant des comportements qui épuisent notre système ou du stress excessif, un environnement nocif ou une alimentation non adaptée.  

Il y a toujours une nouvelle manière de faire les choses, ne serait-ce que de porter un regard différent sur notre chemin et d’envisager les choses sous un nouvel angle. Je suis convaincue que l’état d’esprit est moteur d’un retour à une santé plus confortable.  

 

La réussite ne tient pas qu’à la guérison totale ou l’absence de tous tes symptômes. Pas nécessairement ou pas tout de suite. 

Alors oui, les choses peuvent s’arranger, redevenir confortable. Peut-être pas tout de suite, mais un jour cela arrivera.  

 

Bien sûr si tes traitements ne fonctionnent pas, n’hésite pas à retourner voir ton médecin 

 

Quelle petite phrase vas-tu garder dans un coin de ta tête pour les moments difficiles? 

 

Tous les articles

CONSEIL

A quoi s’attendre quand on change de traitement?

Changer de traitement est une étape qui peut être difficile à vivre pour un patient, de la prescription au suivi de ce dernier. Voici quelques conseils pour mieux vivre cette période.

CONSEIL

Je n'ai plus de libido depuis que je suis malade

Découvre le témoignage de notre patient ayant la sensation d'avoir perdu sa libido. Si toi aussi tu es dans son cas, dans cet article découvre les conseils de notre sexologue.

CONSEIL

Comment continuer de s’amuser avec la maladie ?

Dans cet article, je te partage 6 conseils pour continuer à t'amuser malgré la maladie et la douleur ! Prêt ?

CONSEIL

Faire disparaitre les angoisses avec le spleen de la rentrée !

Les vacances sont malheureusement finies. Pour beaucoup, cela signe le retour des angoisses avec le spleen de la rentrée. Dans cet article, je t'aide à gérer tes angoisses pour vivre cette rentrée plus sereinement.

CONSEIL

4 conseils pour t’aider à mieux vivre ton cancer gynécologique

4 conseils pour t’aider à mieux vivre ton cancer gynécologique

Le mois de septembre est turquoise ! C’est le mois de la sensibilisation à la lutte contre les cancers gynécologiques, voici 4 conseils pour mieux vivre ton cancer gynécologique

CONSEIL

Comment gérer la fatigue grâce à l’activité physique ?

La fatigue est le symptôme le plus fréquent ressenti par les patients. Heureusement, il existe des solutions pour mieux vivre avec, notamment la pratique d’une activité physique adaptée de façon régulière.