Voir tous les articles

Cette série qui m’a fait accepter l’idée que je n’étais pas responsable de ma maladie

CONSEIL

Par : Vik

Il y a 11 mois

Chercher à tout prix à expliquer l’inexplicable

Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de tumeur neuro-endocrine bronchique à l’été 2019, et que j’ai appris coup sur coup que j’avais un cancer et que l’on allait devoir me retirer un poumon pour guérir, j’ai d’abord cherché des causes extérieures possibles à la survenue de cette maladie. Ne trouvant pas de raisons valables, je me suis alors tournée vers la spiritualité et le développement personnel, au travers de nombreuses lectures. Étais-je responsable de mon cancer ? Était-il dû au fait que je n’avais pas fait assez de sport ? Que j’avais mangé trop de sucre ? Que j’étais trop stressée ? 

Après mon opération, pendant ma convalescence, j’ai fait appel à de nombreux praticiens en médecines alternatives (naturopathes, acupuncteurs, hypnothérapeutes…) pour tenter là encore de trouver des réponses à mes questions et mettre en place de nouvelles habitudes et de nouveaux modes de pensée qui me permettraient, à défaut de trouver une justification à mon cancer, de mettre toutes les chances de mon côté pour qu’il ne récidive jamais. 

Je me suis rendue compte avec le recul que ces médecines parallèles n’ont eu que des effets tout à fait relatifs sur ma guérison, en plus d’être très coûteuses, et à quel point cette course effrénée pour contrôler à tout prix ma santé a pu être vaine, et très culpabilisante. 

“ La pire version de moi-même ”

C’est tout le propos de la série “La meilleure version de moi-même” magistralement écrite et jouée par Blanche Gardin, qui troque la scène de théâtre pour le cinéma avec brio.

On y suit le parcours ubuesque de Blanche qui souffre de problèmes digestifs chroniques et qui tente coûte que coûte de trouver le remède et les causes de sa maladie. Elle fait d’abord la rencontre d’un naturopathe magnétiseur qui lui enjoint d’arrêter l’humour, prétextant que le fait de se moquer d’elle-même serait à l’origine de ses soucis. Elle subit une irrigation du côlon, se met au yoga et à la méditation, anime des cercles de femmes “bienveillants” et “sorores”, quitte son copain, se marie avec elle-même dans l’espoir d’enfin trouver la paix intérieure. On assiste lentement mais sûrement au basculement de sa vie dans l’absurde, la série prenant des allures de tragi-comédie alors qu’elle se livre à corps perdu dans la quête illusoire de devenir la meilleure version d’elle-même. Jusqu’à finir par mettre ses jours en danger alors qu’elle décide d’arrêter de s’alimenter et de se nourrir de lumière. 

Tout au long des 10 épisodes de la série, on rit beaucoup de cette anti-héroïne, mais on rit surtout jaune, tant elle caricature à peine la réalité.

De l’importance d’accepter que l’on ne peut pas tout contrôler

Cette série est selon moi une magnifique satire de notre monde contemporain et de cette course démesurée au développement personnel, aux médecines dites “alternatives” et au bien-être, à cette injonction à l’estime de soi, à la bienveillance, à la sororité et autant de termes galvaudés qui finissent par être dépossédés de leur sens originel.

Alors que les maladies chroniques et les cancers sont de plus en plus fréquents, nombreux sont les patients désemparés qui tentent de trouver des réponses face à l’inexplicable (et parfois l’absence de traitements) de leur situation, souvent à n’importe quel prix, et au péril de leur vie, en s’essayant à des régimes ou à des pratiques non homologuées, ou en s’aliénant à grand renfort de développement personnel et de gourous spirituels.

Dans une moindre mesure, je me suis reconnue dans la quête de Blanche. Moi aussi j’ai fait appel à des médecines alternatives peu probantes et cédé aux sirènes du développement personnel (attention, je ne dis pas que tout est à jeter dans ces milieux-là, certaines médecines complémentaires peuvent aider mais il s’agit avant de garder son sens critique, et le contrôle de son portefeuille). Aujourd’hui, j’ai pris du recul sur toute cette sphère et j’ai surtout accepté que je n’étais en rien responsable de ma maladie, et que si le cancer devait revenir, je ne pourrais probablement pas le contrôler.

Les 3 bonnes raisons de regarder « La meilleure version de moi-même »

Toi aussi, tu es atteint d’une maladie chronique ou d’un cancer ? Je te conseille vivement cette série :

  • si tu te poses des questions sur le développement personnel et les médecines alternatives et que tu as besoin d’un point de vue critique (mais non moins humoristique) sur ces derniers,
  • si tu veux rire des situations toutes plus loufoques les unes que les autres dans lesquels Blanche se retrouve, parfaite satire de notre société contemporaine,
  • si tu apprécies le travail sur scène de cette humoriste de talent et son humour grinçant et que tu veux la retrouver dans un autre format.

Tu peux visionner  « La meilleure version de moi-même  » sur Canal+, ou voir des extraits de la série sur YouTube !

Prends soin de toi et je te dis au mois prochain pour une nouvelle ressource !

@camilleesayan 

Tous les articles

CONSEIL

Déménager quand on est patient : tout ce qu’il faut savoir 

Déménager est toujours source de stress. La tête dans les cartons, il faut trier, ranger, mais aussi résilier les contrats, déclarer le changement d’adresse et effectuer tout un tas de démarches administratives. Dans cet article, Vik fait le point sur tout ce qu’il faut savoir pour déménager en tant que patient.

CONSEIL

Comment l’hiver affecte la sexualité : des solutions pour y remédier ?

Perte de désir sexuel, dépression, fatigue, troubles de l’humeur, diminution du système immunitaire sont autant de signes qui se manifestent en période hivernale quand la lumière naturelle est la moins importante. Découvre les conseils Sebastien Landry pour y remédier dans cet article

CONSEIL

Fêtes de fin d’année : mes astuces pour survivre au repas de famille avec des problèmes de santé

Lors des fêtes de fin d’année, ce qui est le plus attendu pour certains et aussi le plus redouté par d’autres : les repas de famille. Alors comment survivre au repas de famille quand nos choix alimentaires ou notre quotidien sont impactés par la santé ? Découvre tous mes conseils dans cet article

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Entre fatigue, appréhension des conversations, courses de Noël, les fêtes de fin d’année peuvent même être redoutées pour certains. Dans son nouvel article disponible sur Vik, le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient.

CONSEIL

Gérer la période des fêtes avec la maladie

Quand on pense aux fêtes de fin d’année, on a souvent en tête des moments de joie à partager avec des proches. Mais quand on est patient chronique, cette période peut aussi se transformer en source de stress. Le psychologie Giacomo Di Falco partage ses 6 conseils pour mieux vivre cette période quand on est patient dans cet article

CONSEIL

Les bienfaits du régime méditerranéen pour les patients

Pour adopter une alimentation équilibrée et adaptée, Michèle Cahuzac, nutritionniste, présente et recommande dans son nouvel article le régime méditerranéen. Découvre ce mode d'alimentation dans cet article.